08 Avril 11

Un Poème du Chemin de Stéphanie FUENTES

Elle a crié de joie en haut de la montagne.

Elle a gouté à la joie abslue en découvrant que le bleu du ciel était si bleu.

Elle a senti en elle le souffle de la liberté.

Elle a vu ses maux guérir et puis elle a marché... longtemps, dans le silence et la contemplation.

 

Elle regardait ces paysages, si beauxqu'elle aurait voulu ne faire qu'une avec eux.

Elle a pleuré de peur quand elle s'est perdue et pleuré de bonheur quand elle a retrouvé la flèche jaune.

Elle a chanté à tue-tête dans la vallée et récité des vers à des chataîgners.

 

Et chemin faisant, elle arriva à la dernière coquille, aux pieds de Saint Jacques.

"Que la route fût longue pour arriver jusqu'ici...". et pleura encore.

 

Un viel Espagnol répondit alors à ses larmes :

"Mon enfant, la vie est comme une montagne.

On n'atteind jamais le sommet sans efforts.

Mais il est un chemin encore plus difficille, c'est celui qui te mènera vers la symphonie de ton âme.

Si tu ne savais pas ce que tu venais chercher ici... à présent tu le sais.

Tu es venue te chercher... TOI."

 

Ultreia

 

Texte de Stéphanie FUENTES, édité par LEPERE EDITIONS : http://www.chemin-compostelle.fr/

>> retour aux articles